Lundi 20 mars

Pauvre Joseph !

Regarde saint Joseph, les images de lui. Il est complètement aseptisé…la tête penchée, un lys à la main !

Joseph était un homme fort, jeune et beau, qui aimait Marie d’un amour vrai et que Marie aimait.
        Un homme droit, simple, un honnête artisan, qui fréquentait la synagogue.

        Un travailleur, comme tant d’autres, qui aimait son métier et qui le faisait bien.

Je pense aux « Joseph » et aux « Joséphine » de tous les temps… Ces humbles, ces petits, ces inconnus dont jamais les journaux ne parleront.
        Ils n’auront leur nom écrit nulle part ailleurs que sur leur tombe.

        Ils auront fait seulement, et simplement, leur métier d’homme.

        Ils ont une place d’honneur à la crèche.

        Ce sont ceux-là que Dieu aime.

Petit ami, comme je te souhaite de pouvoir ajouter à tes prénoms celui de Joseph et de lui ressembler ! N’est-ce pas la vraie grandeur, celle qui se vit dans la qualité des petits riens ?
       Joseph… « Celui qui a su dire oui et se faire oublier » (Charles Delhez)