Mercredi 15 mars

D’une grand-mère à ses petits-enfants

 Tu fais partie peut-être de ceux qui ont encore leurs grands-parents et qui peuvent les voir facilement. Heureux es-tu !
         Les grands-parents ont des rapports privilégiés avec leurs petits-enfants.

Afficher l'image d'origineIls sont d’abord notre mémoire. Ils ont l’expérience et la sagesse des aînés. Ils ont aussi la tolérance qu’on acquiert au fil des ans et ils savent relativiser, c’est à dire ne pas faire une montagne d’une peccadille, et donner aux choses leur juste valeur. Et puis, ils ont le temps. Ils ne vivent plus à 200km/h.

Mesure la chance que tu as, et privilégie leur rencontre. Tu leur fais un immense plaisir en les appelant, en leur écrivant ou en leur rendant visite. N’hésite pas à leur confier tes petits problèmes et à leur demander conseil : ils sont souvent plus dans le coup que tu ne le penses… Une certaine complicité naîtra entre eux et toi, que tu n’as peut-être pas avec tes parents.

Évite de correspondre par mail ! Même si elle sait se servir d’un ordinateur, ta grand-mère est sûrement moins à l’aise que toi dans ce domaine. Et puis, une vraie lettre écrite de ta main, c’est beaucoup plus vivant. Un vrai coup de joie !