Vendredi 10 mars

La souffrance, pourquoi ?

La souffrance existe partout et chez tous. Elle accompagne plus ou moins, mais toujours, chacun de nous. Jésus a eu son lot de souffrance physique et morale. Marie a connu le même sort.

La souffrance reste toujours un mal. Il faut la combattre toutes les fois qu’on le peut. Elle est un élément mystérieux de notre monde inachevé.
        « Nous le savons bien, la création tout entière gémit, elle passe par les douleurs d’un enfantement qui dure encore. » (St Paul, Romains, 8)

 Si tu ne peux ni supprimer la souffrance, ni l’expliquer même, tâche comme Marie de t’abandonner et de faire confiance.
        Son « fiat » (oui) doit être le tien. Tu ne comprends pas, mais tu fais confiance.

Marie, sois au chevet de tous les malades du monde ; viens à leur secours, console-les, tends-leur une main secourable.