Dimanche 5 mars, 1er dimanche de carême 

40 jours… au désert !

Petit ami, je te propose aujourd’hui, comme tous les dimanches de carême, le texte de l’Évangile que tu as entendu à la messe ; lis-le calmement, à voix haute, dans l’optique suivante : si des millions de gens lisent encore ces textes, c’est qu’ils ne sont pas si ringards. À travers eux, Dieu parle à chacun de nous : à toi, à moi aussi. Dans chaque page d’Évangile, il y a toujours une phrase magique (ou un mot). Elle est différente pour chacun de nous. À toi de découvrir la tienne. C’est ainsi que Dieu nous parle.
                Évangile de Jésus-Christselon st Matthieu

(chap. 4, versets 1 à 4)  Alors Jésus fut conduit au désert par l’Esprit pour être tenté par le diable. Après avoir jeûné quarante jours et quarante nuits, il eut faim. Le tentateur s’approcha et lui dit : « Si tu es Fils de Dieu, ordonne que ces pierres deviennent des pains. » Mais Jésus répondit : « Il est écrit : L’homme ne vit pas seulement de pain, mais de toute parole qui sort de la bouche de Dieu. »

(chap. 4, versets 8 à 11)   Le diable l’emmène encore sur une très haute montagne et lui montre tous les royaumes du monde et leur gloire. Il lui dit : « Tout cela, je te le donnerai, si, tombant à mes pieds, tu te prosternes devant moi. » Alors, Jésus lui dit : « Arrière, Satan ! car il est écrit : C’est le Seigneur ton Dieu que tu adoreras, à lui seul tu rendras un culte. »