Mardi 21 mars

 

Une découverte inattendue

  

                   Au marché, Agnès se hâte pour finir ses courses : elle craint de manquer le début de son émission radio préférée. Devant, dans la rue, une vieille dame qui se dirige visiblement vers la boulangerie où Agnès va acheter son pain : elle accélère, double la vieille dame, entre tout juste avant elle dans le magasin : "j'ai gagné deux à trois minutes", songe-t-elle avec satisfaction.
                   Son pain acheté, elle peut maintenant rentrer chez elle ; de loin elle aperçoit sa voisine, celle qui cause, qui cause... Vite, elle oblique, l'air préoccupé, comme absorbée dans ses pensées, puis traverse rapidement : "cette fois c'est au moins cinq minutes que je n'ai pas perdues" se dit-elle.
                   Une centaine de mètres la séparent de son immeuble ; elle marche encore plus vite, bouscule un passant, force à ralentir une maman qui pousse une voiture d'enfant, arrive enfin devant sa porte : son émission doit à peine commencer, elle va pouvoir l'écouter tranquillement.
                   Mais devant sa porte, tandis qu'elle tourne la clé dans la serrure, s'impose à elle la parole de l'Écriture entendue à la messe le dimanche précédent : "Tu aimeras ton prochain comme toi-même."
                  "Pour le coup, c'est raté " se dit-elle ; "mon prochain, je l'ai bel et bien ignoré ! C'est moi que j'ai privilégiée... comme presque toujours, il faut bien le reconnaître ! Que c'est difficile, Seigneur, d'observer ta parole..."

  

                Prière : Seigneur, apprends-nous à répondre de plus en plus fidèlement à ce que tu attends de nous.