Mercredi 15 mars
 

Évangéliser :

notre mission de baptisés

 

                   Par le baptême, chaque chrétien est appelé à faire connaître le message de Jésus : « C’est l’amour du Christ qui remplit nos cœurs et nous pousse à évangéliser. Aujourd’hui comme hier, il nous envoie par les routes du monde proclamer son Évangile. » (Porta fidei, n°7, Benoît XVI, 2011).

Mgr Claude Dagens, évêque émérite d’Angoulême, commente le Synode des Évêques sur la nouvelle évangélisation pour la transmission de la foi chrétienne tenu à Rome en octobre 2012. La question posée était la sécularisation : « Comment l’évaluer ? Comment y faire face ? Comment relever le défi qu’elle représente ? Comment vivre et annoncer l’Évangile du Christ dans un monde et dans des sociétés, dans lesquels il n’est plus une référence perceptible ? »
                   La nouvelle évangélisation ne consiste pas en des conceptions stratégiques pour remplir nos églises, il nous faut bien plutôt « Repartir de la nouveauté du Christ pour le manifester dans le monde comme notre raison de vivre, et dans le monde tel qu’il est, incertain, imprévisible, violent, mais aussi en attente de Vérité, d’Amour et de Miséricorde. »

Il est clair que nous ne pouvons transmettre le message du Christ que si nous le connaissons bien, et si Jésus habite vraiment dans notre cœur. Le Cardinal Wuerl, archiprêtre de Washington et rapporteur de ce synode, parle ainsi des deux grands piliers pour la nouvelle évangélisation : « C’est seulement lorsque nous avons la Parole inséparablement vécue dans l’Amour que nous achevons l’évangélisation. » C’est alors que nous pouvons parler de Jésus et de son Évangile avec joie et simplicité.

   

             Prière : Seigneur, apprends-moi à écouter ta parole, à m’en nourrir jour après jour, et surtout à en vivre pour qu’elle puisse rayonner autour de moi.