Jeudi 13 avril ; semaine sainte.
 
 

Le pain qui fait vivre

 

                  Dans le désert de Sin, les enfants d’Israël en marche vers la Terre Promise se mirent à murmurer contre Yahvé… ils se voyaient condamnés à mourir de faim. Finalement, à la demande de Moïse et pendant les quarante ans de leur traversée, Yahvé leur envoya chaque matin la « manne ». 

« Moïse leur dit : « C’est le pain que le Seigneur vous donne à manger. Voici ce que le Seigneur a ordonné : Recueillez-en autant que chacun peut en manger : une mesure par personne… » (Ex 16, 15b-16a)

Ce soutien permanent pendant notre traversée terrestre s’appelle Eucharistie. Jésus l’a instituée au premier Jeudi Saint. Il avait expliqué ce que serait cette mystérieuse nourriture dont les baptisés se nourrissent le dimanche.

« C’est mon Père qui vous donne le vrai pain du ciel…

« Moi, je suis le pain vivant, qui est descendu du ciel : si quelqu’un mange de ce pain, il vivra éternellement. Le pain que je donnerai, c’est ma chair, donnée pour la vie du monde. »

« Celui qui mange ma chair et boit mon sang demeure en moi, et moi, je demeure en lui. » (Jn 16, 32b ; 51 ; 56)

Aujourd’hui, relisons le chapitre 6 de l’évangile de saint Jean. Et si cela est possible, allons à l’église pour le lire près du reposoir.