Mardi 11 avril ; semaine sainte

 

Femmes de Jérusalem

    

                  « Le peuple, en grande foule, le suivait, ainsi que des femmes qui se frappaient la poitrine et se lamentaient sur Jésus. Il se retourna et leur dit : « Filles de Jérusalem, ne pleurez pas sur moi ! Pleurez sur vous-mêmes et sur vos enfants ! » (Lc  23, 27-28)

Non, ce n'est pas sur ses souffrances que le Christ nous invite à pleurer – à travers ces femmes attendries – mais sur nos péchés, nos ignorances et nos inattentions. Le Seigneur nous visite jour après jour, et nous ne le voyons pas.
                   Pour trouver Dieu, il nous faut être attentifs aux détails de notre vie quotidienne, qu’elle soit heureuse, morose ou décevante. Trouver sa présence dans les petits événements qui jalonnent notre route. Mais nous sommes tellement occupés par les fariboles du jour, que nous offrent si largement les médias et autres facilités de la vie actuelle…
                  Puissions-nous le reconnaître dans cet immigré que la société rejette, dans ce chômeur qui ne trouve pas de travail, dans cette vieille femme écrasée par la solitude, dans ce foyer qui se brise, dans cet homme étendu sur la chaussée...
 

         

            Prière : Seigneur, fais-nous reconnaître ta présence et entendre ton message, sans quoi nos pleurs, noslamentations sur le malheur du monde ne serviront à rien.

                          Que nos larmes lavent d'abord notre cœur et le rendent disponible pour te servir.