Vendredi 10 mars

 

Pardon, Seigneur

         

                 Seigneur Jésus, fais-nous miséricorde. Vois comme nous sommes faibles ! Faibles comme tes apôtres qui, tout en cheminant avec toi, se disputaient de façon dérisoire pour savoir lequel d'entre eux était le plus grand... Faibles comme tes apôtres que tu avais pourtant choisis, appelés, guidés, enseignés ; auxquels tu avais donné pouvoir de chasser les démons, de guérir les malades ; auxquels tu avais annoncé ce qui allait t'arriver. Au jardin des Oliviers tous, néanmoins, t'abandonnèrent, te laissant seul et livré sans défense à la foule haineuse...
                 Cependant, Seigneur Jésus, c'est à ces mêmes apôtres que tu as confié la croissance de ton Église après ta Résurrection. Toi, Seigneur, la lumière du monde, tu as fait d'eux des lumières pour le monde. Tu leur avais enjoint d'être le sel de la terre. Ils t'ont écouté, ils ont témoigné, et l'Église est là...
                 Maintenant c'est à nous, les baptisés, qu'il revient de continuer à te faire connaître, là où nous sommes, partout, sans cesse. C'est à nous, si craintifs, si recroquevillés sur nous-mêmes, si profondément hésitants, que tu demandes d'être lumière du monde et sel de la terre ! Allons-nous enfin te dire oui ?

  

      Prière : Seigneur Jésus, pardonne-nous de répondre si chichement à tes appels ! Mets en nous la force de te suivre. Fais de nous tes témoins fidèles dans ce monde qui, sans le savoir, a tant besoin de Toi.