Samedi 4 mars

 

      L’homme ne vit pas

                   seulement de pain

            

Rappelons-nous la réponse de Jésus au démon, qui lors de la tentation au désert, lui suggérait de transformer les pierres en pain :
                        « L’homme ne vit pas seulement de pain
                          Mais de toute parole qui sort de la bouche de Dieu. »
(Mt 4, 4)
                   Voilà qui nous interroge : dans quelle mesure observons-nous la parole de Dieu, celle que Jésus délivre généreusement à ses apôtres, et que les évangiles nous rapportent ? Cette parole exigeante, qui devrait toujours nous guider, mais que nous oublions si aisément… Écoutons donc et méditons ces quelques recommandations :

                        « Vous êtes le sel de la terre ; Mais si le sel devient fade, comment lui rendre sa saveur ? » (Mt 5, 13)
                        « Vous ne pouvez pas servir à la fois Dieu et l’argent. » (Mt 6, 24)
                        « Tout ce que vous voudriez que les autres fassent pour vous, faites-le vous-mêmes pour eux, vous aussi. »  (Mt 7, 12)
                        « Ne jugez pas, pour n’être pas jugés. » (Mt 7, 1)
                        « Ne vous faites pas de souci pour demain : demain aura souci de lui-même. » (Mt 6, 34)
                     Mais oui, nous n’observons pas toujours ces conseils ; et nos excuses surgissent, nombreuses, et même certaines nous paraissent raisonnables. Mais la Parole de Dieu ne relève pas de la seule raison humaine ; sinon Jésus, son Fils, serait-il mort sur la Croix ? Toutefois, ces paroles peuvent parfois nous déconcerter, comme nous allons le voir dans une lettre de Monseigneur Helder Camara, sur Mt 6, 24-33. (cf. page suivante).

             

Prière :

             Seigneur, donne-moi de laisser
     ta Parole transformer ma vie.