Samedi 1er avril
 

Esclave…moi…jamais !

 

               De récentes émissions de télévision nous l’ont appris ; alors que l’on célèbre le bicentenaire de son abolition en France, l’esclavage ne s’est jamais aussi bien porté, partout dans le monde ! 10 millions d’enfants esclaves en Inde - 5 millions d’enfants esclaves au Pakistan - 100 000 aux Philippines - 250 000 en Thaïlande  etc.
              Et même s’il n’y a plus de marché aux esclaves « à ciel ouvert », l’esclavage existe aussi chez nous en Europe. Il est si facile de faire travailler des jeunes filles ou des jeunes garçons pour des tâches domestiques, ou d’employer ces jeunes pour un salaire dérisoire !
              Et tous ces jeunes, parfois très jeunes, enlevés, vendus par leur famille, devenus propriété de leur maître, utilisés pour le travail ou pour le plaisir, n’ont aucun recours. Toutes traces pouvant les identifier leur ont été enlevées. Ils n’existent plus… sauf pour Dieu.

              Quant à nous, que faisons-nous de notre liberté ? Ne nous arrive-t-il pas de nous rendre nous-mêmes esclaves de quelque addiction : gourmandise ? loisirs ? passions ? En général,  nous ne ressentons pas le danger de ce genre d’esclavage… Jésus nous dit : « qui commet le péché est esclave du péché. » (Jn 8, 34b). Et recevons de lui le secret de la liberté : « Si vous demeurez fidèles à ma parole, vous êtes vraiment mes disciples ; alors vous connaîtrez la vérité et la vérité vous rendra libres. » (Jn 8, 31-32).

             

       Prière : Seigneur, nous t’en prions, mets en nous ton Esprit Saint, afin que nous puissions répondre toujours plus librement à tes appels.